Aller au contenu

Nominations année 2024

  • Les nominations sont d’abord données par ordre antichronologique (date du décret, en commençant par les plus récents).
  • puis en milieu de page par ordre alphabétique (patronyme)
  • et en fin de page est affichée une liste des prêtres ayant quitté le diocèse cette année.

Ce document n’a pas de valeur officielle, légale ou interprétative. Il vous est présenté à titre d’information seulement. Seul le document original, signé par l’autorité compétente, constitue un document officiel. Nous ne sommes donc pas responsables des conséquences pouvant résulter de l’utilisation de ce document. En cas de divergence entre les données affichées ici et celles du document officiel publié sur un support papier original aux armes de l’évêque, ce dernier sera considéré comme seul valable et précis.

Nota bene : Pour le bon déroulement des nominations, Mgr REY a érigé le 3 mai 2023 une « Commission des nominations » (Prot. N. 2023 E 027) dont l’abbé Lionel DALLE, Vicaire général, est nommé membre et responsable de cette Commission le même jour.

Les informations que vous lirez ci-dessous sont publiées directement sur ce site de la chancellerie par le chancelier au fur et à mesure qu’une nomination est signée. Une version intégrale papier est publiée en fin de chaque année pour les archives paroissiales et diocésaines.

****************************************

 

ORDRE ANTICHRONOLOGIQUE

11/ 2024B074/ Monsieur Jean-Luc MAUDUIT, membre du CDAE


Nous, François Touvet, par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège Apostolique, Évêque coadjuteur du diocèse de Fréjus-Toulon ;

Considérant les canons concernant le Conseil Diocésain des Affaires Économiques (canons 492 à 494) précisant notamment la durée de nomination (5 ans reconductibles) ;

Considérant les précisions données pour le diocèse de Fréjus-Toulon (Directoire diocésain, titre I – 7 et annexes) ;

Nommons Monsieur Jean-Luc Mauduit, Membre du Conseil Diocésain pour les Affaires Économiques

À compter du 1er janvier 2024, pour une durée de cinq ans (terme au 31 décembre 2029) ;

M. Jean-Luc Mauduit prendra connaissance du document « compétences du Conseil Diocésain des Affaires Économiques ».

Nonobstant toute chose contraire.

 Donné en trois exemplaires originaux, à Toulon, au siège de notre Évêché, le 20 février 2023, sous notre seing et notre sceau, avec le contreseing de notre chancelier.

+  François TOUVET, Évêque coadjuteur
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

10/ 2024B067/ Madame Anne MARQUIS épouse CHATEAU, aumônier bénévole (chapelain) de la maison d’arrêt de Draguignan


Madame,

Monseigneur Claude Mino-Matot, Aumônier des prisons, en lien avec l’aumônier régional en titre, le diacre permanent du diocèse de Marseille, Jean-François Momberau, Nous demande de vous nommer Aumônier bénévole de la maison d’arrêt de Draguignan.

En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (cura pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.

Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’aumônerie de prison, l’office de chapelain est pourvu par la désignation d’un Modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis »] à l’exercice de l’office d’aumônier-chapelain (au sens canonique).

Monseigneur Claude Mino-Matot est le responsable canonique de l’aumônerie de la maison d’arrêt de Draguignan comme Modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.

En droit français, l’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements pénitentiaires découle des dispositions de l’art. 2 de la loi de 1905. Les textes de droit français déterminent les activités que l’aumônier ou les équipes d’aumônerie peuvent exercer dans le cadre de ces établissements (art. D 433, D 434, D 434-1 et D 437 du Code de procédure pénale).

Au vu de ces normes, tant canoniques que de droit français, et sous réserve que l’agrément administratif soit délivré, NOUS VOUS NOMMONS AUMÔNIER BÉNÉVOLE (au sens du droit civil français) DE LA MAISON D’ARRÊT DE DRAGUIGNAN, pour une durée 3 ans et CHAPELAIN (au sens canonique).

Vous devrez rendre compte annuellement de votre mission à l’aumônier diocésain de la pastorale des personnes détenues et de leurs familles.

Nonobstant toutes choses contraires.

Donné à Toulon en trois exemplaires originaux, le 19 février 2024, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre Chancelier.

Dans le Christ,

+  Dominique Rey, Évêque de Fréjus-Toulon
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

9/ 2024B009/ Madame Nathalie ESPEROU du TREMBLAY Épouse GASPARDaumônier bénévole de prison (chapelain) du centre pénitentiaire de Toulon-La Farlède


Chère Madame,

Monseigneur Claude Mino-Matot, Aumônier des prisons, en lien avec l’aumônier régional en titre, le diacre permanent du diocèse de Marseille, Jean-François MOMBEREAU, Nous demande de vous nommer Aumônier bénévole du Centre de détention de La Farlède.

En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (cura pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.

Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’aumônerie de prison, l’office de chapelain est pourvu par la désignation d’un Modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis »] à l’exercice de l’office d’aumônier-chapelain (au sens canonique).

Monseigneur Claude Mino-Matot est le responsable canonique de l’aumônerie du Centre pénitencier de La Farlède comme Modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.

En droit français, l’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements pénitentiaires découle des dispositions de l’art. 2 de la loi de 1905. Les textes de droit français déterminent les activités que l’aumônier ou les équipes d’aumônerie peuvent exercer dans le cadre de ces établissements (art. D 433, D 434, D 434-1 et D 437 du Code de procédure pénale).

Au vu de ces normes, tant canoniques que de droit français, et de l’agrément administratif qui a déjà été délivré, NOUS VOUS NOMMONS AUMÔNIER BÉNÉVOLE DE PRISON (au sens du droit civil français) DU CENTRE PENITENTIAIRE DE TOULON-LA FARLEDE, pour une durée 3 ans renouvelables, à compter de l’agrément par l’Administration pénitentiaire, et CHAPELAIN (au sens canonique).

Vous devrez rendre compte annuellement de votre mission à l’aumônier diocésain de la pastorale des personnes détenues et de leurs familles.

Nonobstant toutes choses contraires. Donné à Toulon en trois exemplaires originaux, le 5 février 2024, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre chancelier.

Dans le Christ,

+  Dominique Rey, Évêque de Fréjus-Toulon
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

8/ 2024B009/ Monsieur Bertrand d’ESPARRON, auxiliaire bénévole d’aumônerie (chapelain) au centre pénitentiaire de Toulon-La Farlède


Cher Monsieur,

Monseigneur Claude Mino-Matot, Aumônier des prisons, en lien avec l’aumônier régional en titre, le diacre permanent du diocèse de Marseille, Jean-François Momberau, Nous demande de vous nommer auxiliaire bénévole d’aumônerie du Centre de pénitentiaire de La Farlède.

En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (cura pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.

Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’aumônerie de prison, l’office de chapelain est pourvu par la désignation d’un Modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis »] à l’exercice de l’office d’aumônier-chapelain (au sens canonique).

Monseigneur Claude Mino-Matot est le responsable canonique de l’aumônerie du Centre pénitencier de La Farlède comme Modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.

En droit français, l’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements pénitentiaires découle des dispositions de l’art. 2 de la loi de 1905. Les textes de droit français déterminent les activités que l’aumônier ou les équipes d’aumônerie peuvent exercer dans le cadre de ces établissements (art. D 433, D 434, D 434-1 et D 437 du Code de procédure pénale).

Au vu de ces normes, tant canoniques que de droit français, et de l’agrément administratif qui a déjà été délivré, NOUS VOUS NOMMONS AUXILIAIRE BÉNÉVOLE D’AUMÔNERIE (au sens du droit civil français) DU CENTRE PENITENTIAIRE DE TOULON-LA FARLEDE, pour une durée 3 ans renouvelables, à compter de l’agrément par l’Administration pénitentiaire, et CHAPELAIN (au sens canonique).

Vous devrez rendre compte annuellement de votre mission à l’aumônier diocésain de la pastorale des personnes détenues et de leurs familles.

Nonobstant toutes choses contraires. Donné à Toulon en trois exemplaires originaux, le 5 février 2024, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre chancelier.

Dans le Christ,

+  Dominique Rey, Évêque de Fréjus-Toulon
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

7/ 2024B019/ R. Père Jean-Louis THERON, administrateur de Bandol


Nous, François TOUVET, par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique, Évêque coadjuteur de Fréjus-Toulon,

 Considérant les nécessités pastorales de la paroisse Saint-François de Sales de Bandol ;

  • Que M. l’abbé Guillaume Cario, Curé de la paroisse voisine de Saint-Cyr-sur-Mer et Doyen de Bandol, est nommé ce jour Administrateur de la paroisse de La Cadière d’Azur ;

Vu les canons 539 et 540 du Code de droit canonique ;

Nommons, à compter de ce jour, le R.P. Jean-Louis Theron, Membre de la Société des Missions Africaines avec l’accord de son supérieur, Administrateur de la paroisse Saint-François de Sales de Bandol,

 en lieu et place de M. l’abbé Guillaume Cario.

 Enjoignons, enfin, l’impétrant à prendre connaissance des normes canoniques précitées ;

Nonobstant toute chose contraire.

Donné à l’Évêché de Toulon, le 12 février 2024, en trois exemplaires originaux, sous notre seing et notre sceau, avec le contreseing du chancelier de la Curie.

+  François TOUVET, Évêque coadjuteur
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

6/ 2024B018/ Abbé Guillaume CARIO, administrateur de la paroisse Saint-André de La Cadière-d’Azur


Nous, François TOUVET, par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique, Évêque coadjuteur de Fréjus-Toulon,

 Considérant les nécessités pastorales de la paroisse Saint-André de La Cadière-d’Azur, vacante depuis le 1er septembre 2023 ;

  • Que l’abbé Guillaume Cario est Curé de la paroisse voisine de Saint-Cyr-sur-Mer, et Doyen de Bandol ;

Vu les canons 539 et 540 du Code de droit canonique ;

Nommons, à compter de ce jour, dans le doyenné de Bandol, Monsieur l’abbé Guillaume Cario, Administrateur de la paroisse Saint-André de La Cadière-d’Azur

 Enjoignons, enfin, l’impétrant à prendre connaissance des normes canoniques précitées ;

Nonobstant toute chose contraire.

Donné à l’Évêché de Toulon, le 12 février 2024, sous notre seing et notre sceau, avec le contreseing du Chancelier de la Curie.

+  François TOUVET, Évêque coadjuteur
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

5/ 2024A128/ Abbé Reinaldo MARECOS BENITEZ, Vicaire de la paroisse de Saint-Cyr-sur-Mer & de la paroisse Saint-François-de-Sales de Bandol


Nous, François Touvet, par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique, Évêque coadjuteur de Fréjus-Toulon,

 Considérant les nécessités pastorales de la paroisse de Saint-Cyr-sur-Mer ;

  • Que l’abbé Reinaldo Marecos Benitez est prêtre, incardiné dans le diocèse de Fréjus-Toulon ;

Ayant entendu l’abbé Guillaume Cario, Curé de ladite paroisse et Doyen de Bandol ;

Vu les canons 545 à 547 du Code de droit canonique ;

Nommons, dans le doyenné de Bandol, l’abbé Reinaldo Marecos Benitez, Vicaire de la paroisse de Saint-Cyr-sur-Mer & de la paroisse Saint-François-de-Sales de Bandol

Nonobstant toute chose contraire.

Donné à l’Évêché de Toulon, le 31 janvier 2024, sous notre seing et notre sceau, avec le contreseing du chancelier de la Curie.

+  François TOUVET, Évêque coadjuteur
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

4/ 2024A127/ Abbé Thomas NGUYEN VAN KHANH, diacre au service de la paroisse de Carqueiranne


Nous, François Touvet, par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique, Évêque coadjuteur de Fréjus-Toulon,

 Considérant les nécessités pastorales de la paroisse Sainte-Marie-Madeleine de Carqueiranne ;

Nommons, dans le doyenné de Hyères, l’abbé Thomas Nguyen van Khanh, diacre au service de la paroisse Sainte-Marie-Madeleine de Carqueiranne

& lui accordons la faculté de recevoir l’échange des consentements des époux lors de la célébration des mariages ;

Nonobstant toute chose contraire.

Donné à l’Évêché de Toulon, le 30 janvier 2024, sous notre seing et notre sceau, avec le contreseing du chancelier de la Curie.

+  François TOUVET, Évêque coadjuteur
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

3/ 2024A126/ Abbé Richard QUIROGA SAMUIDO, diacre au service de la paroisse Saint-Nazaire de Sanary-sur-Mer


Nous, François Touvet, par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique, Évêque coadjuteur de Fréjus-Toulon,

 Considérant les nécessités pastorales de la paroisse Saint-Nazaire de Sanary-sur-Mer ;

Nommons, dans le doyenné de Bandol, l’abbé Richard Quiroga Samuido, diacre au service de la paroisse Saint-Nazaire de Sanary-sur-Mer

& lui accordons la faculté de recevoir l’échange des consentements des époux lors de la célébration des mariages ;

Nonobstant toute chose contraire.

Donné à l’Évêché de Toulon, le 31 janvier 2024, sous notre seing et notre sceau, avec le contreseing du chancelier de la Curie.

+  François TOUVET, Évêque coadjuteur
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

2/ 2024A125/ Abbé Kevin CASSIDY, diacre au service de la paroisse de l’Immaculée-Conception de Toulon


Nous, François Touvet, par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique, Évêque coadjuteur de Fréjus-Toulon,

 Considérant les nécessités pastorales de la paroisse de l’Immaculée-Conception de Toulon ;

  • Que l’abbé Cassidy est membre de l’association publique cléricale de droit diocésain des « Missionnaires de la Très-Sainte-Eucharistie », érigée dans notre diocèse, le Modérateur de ladite association ayant été entendu ;

Nommons, dans le doyenné de Toulon-Sud, l’abbé Kevin Cassidy, diacre au service de la paroisse de l’Immaculée-Conception de Toulon

& lui accordons la faculté de recevoir l’échange des consentements des époux lors de la célébration des mariages ;

Nonobstant toute chose contraire.

Donné à l’Évêché de Toulon, le 31 janvier 2024, sous notre seing et notre sceau, avec le contreseing du Chancelier de la Curie.

+  François TOUVET, Évêque coadjuteur
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

1/ 2024A024/ Monsieur Hervé JUNKE, aumônerie de l’hôpital Léon-Bérard de Hyères


Lettre de nomination de Monsieur Hervé JUNKE à l’aumônerie de l’hôpital Léon-Bérard de Hyères.

Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Chapelain-Aumônier de l’hôpital « Léon-Bérard » de Hyères, Nous demande de vous nommer membre de l’aumônerie.

En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (curia pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.

Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’hôpitaux, l’office de chapelain est pourvu par la désignation d’un Modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui par-ticipent à l’exercice de cet office [« participationem in exercitio curiae pastoralis »].

Monsieur l’abbé Didier HASCOËT est le responsable canonique de l’aumônerie du centre hospitalier « Léon-Bérard » de Hyères, comme Modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.

En droit français, l’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements hospitaliers découle des dispositions de la circulaire DHOS/ P1 n° 2006-538 du 20 décembre 2006 relative aux aumôniers des établissements mentionnés à l’article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant les dispositions statutaires relatives à la fonc-tion publique hospitalière.

Au vu de ces normes, tant canoniques que de droit français, Nous vous NOMMONS AUMÔNIER (au sens du droit civil français) MEMBRE DE L’AUMÔNERIE DE L’HÔPITAL « LÉON-BÉRARD » DE HYÈRES, à compter du 1er janvier 2024 jusqu’au 31 décembre 2024, avec participation à l’exercice de la charge pastorale du Chapelain-Aumônier (au sens canonique), Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Modérateur de l’office.

Nonobstant toutes choses contraires.
Donné à Toulon, au siège de notre évêché, en deux exemplaires originaux, le 8 janvier 2024, avec effet rétroactif, sous Notre seing et Notre sceau et avec le contreseing de Notre Chancelier.

+  Dominique Rey, Évêque de Fréjus-Toulon
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

ORDRE ALPHABÉTIQUE

 

2024B018/ Abbé Guillaume CARIO, administrateur de la paroisse Saint-André de La Cadière-d’Azur


Nous, François TOUVET, par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique, Évêque coadjuteur de Fréjus-Toulon,

 Considérant les nécessités pastorales de la paroisse Saint-André de La Cadière-d’Azur, vacante depuis le 1er septembre 2023 ;

  • Que l’abbé Guillaume Cario est Curé de la paroisse voisine de Saint-Cyr-sur-Mer, et Doyen de Bandol ;

Vu les canons 539 et 540 du Code de droit canonique ;

Nommons, à compter de ce jour, dans le doyenné de Bandol, Monsieur l’abbé Guillaume Cario, Administrateur de la paroisse Saint-André de La Cadière-d’Azur

 Enjoignons, enfin, l’impétrant à prendre connaissance des normes canoniques précitées ;

Nonobstant toute chose contraire.

Donné à l’Évêché de Toulon, le 12 février 2024, sous notre seing et notre sceau, avec le contreseing du Chancelier de la Curie.

+  François TOUVET, Évêque coadjuteur
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

2024A125/ Abbé Kevin CASSIDY, diacre au service de la paroisse de l’Immaculée-Conception de Toulon


Nous, François Touvet, par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique, Évêque coadjuteur de Fréjus-Toulon,

 Considérant les nécessités pastorales de la paroisse de l’Immaculée-Conception de Toulon ;

  • Que l’abbé Cassidy est membre de l’association publique cléricale de droit diocésain des « Missionnaires de la Très-Sainte-Eucharistie », érigée dans notre diocèse, le Modérateur de ladite association ayant été entendu ;

Nommons, dans le doyenné de Toulon-Sud, l’abbé Kevin Cassidy, diacre au service de la paroisse de l’Immaculée-Conception de Toulon

& lui accordons la faculté de recevoir l’échange des consentements des époux lors de la célébration des mariages ;

Nonobstant toute chose contraire.

Donné à l’Évêché de Toulon, le 31 janvier 2024, sous notre seing et notre sceau, avec le contreseing du Chancelier de la Curie.

+  François TOUVET, Évêque coadjuteur
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

2024B009/ Monsieur Bertrand d’ESPARRON, auxiliaire bénévole d’aumônerie (chapelain) du centre pénitentiaire de Toulon-La Farlède


Cher Monsieur,

Monseigneur Claude Mino-Matot, Aumônier des prisons, en lien avec l’aumônier régional en titre, le diacre permanent du diocèse de Marseille, Jean-François Momberau, Nous demande de vous nommer auxiliaire bénévole d’aumônerie du Centre de pénitentiaire de La Farlède.

En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (cura pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.

Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’aumônerie de prison, l’office de chapelain est pourvu par la désignation d’un Modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis »] à l’exercice de l’office d’aumônier-chapelain (au sens canonique).

Monseigneur Claude Mino-Matot est le responsable canonique de l’aumônerie du Centre pénitencier de La Farlède comme Modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.

En droit français, l’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements pénitentiaires découle des dispositions de l’art. 2 de la loi de 1905. Les textes de droit français déterminent les activités que l’aumônier ou les équipes d’aumônerie peuvent exercer dans le cadre de ces établissements (art. D 433, D 434, D 434-1 et D 437 du Code de procédure pénale).

Au vu de ces normes, tant canoniques que de droit français, et de l’agrément administratif qui a déjà été délivré, NOUS VOUS NOMMONS AUXILIAIRE BÉNÉVOLE D’AUMÔNERIE (au sens du droit civil français) DU CENTRE PENITENTIAIRE DE TOULON-LA FARLEDE, pour une durée 3 ans renouvelables, à compter de l’agrément par l’Administration pénitentiaire, et CHAPELAIN (au sens canonique).

Vous devrez rendre compte annuellement de votre mission à l’aumônier diocésain de la pastorale des personnes détenues et de leurs familles.

Nonobstant toutes choses contraires. Donné à Toulon en trois exemplaires originaux, le 5 février 2024, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre chancelier.

Dans le Christ,

+  Dominique Rey, Évêque de Fréjus-Toulon
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

2024B009/ Madame Nathalie ESPEROU du TREMBLAY Épouse GASPARD, aumônier bénévole de prison (chapelain) du centre pénitentiaire de Toulon-La Farlède


Chère Madame,

Monseigneur Claude Mino-Matot, Aumônier des prisons, en lien avec l’aumônier régional en titre, le diacre permanent du diocèse de Marseille, Jean-François MOMBEREAU, Nous demande de vous nommer Aumônier bénévole du Centre de détention de La Farlède.

En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (cura pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.

Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’aumônerie de prison, l’office de chapelain est pourvu par la désignation d’un Modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis »] à l’exercice de l’office d’aumônier-chapelain (au sens canonique).

Monseigneur Claude Mino-Matot est le responsable canonique de l’aumônerie du Centre pénitencier de La Farlède comme Modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.

En droit français, l’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements pénitentiaires découle des dispositions de l’art. 2 de la loi de 1905. Les textes de droit français déterminent les activités que l’aumônier ou les équipes d’aumônerie peuvent exercer dans le cadre de ces établissements (art. D 433, D 434, D 434-1 et D 437 du Code de procédure pénale).

Au vu de ces normes, tant canoniques que de droit français, et de l’agrément administratif qui a déjà été délivré, NOUS VOUS NOMMONS AUMÔNIER BÉNÉVOLE DE PRISON (au sens du droit civil français) DU CENTRE PENITENTIAIRE DE TOULON-LA FARLEDE, pour une durée 3 ans renouvelables, à compter de l’agrément par l’Administration pénitentiaire, et CHAPELAIN (au sens canonique).

Vous devrez rendre compte annuellement de votre mission à l’aumônier diocésain de la pastorale des personnes détenues et de leurs familles.

Nonobstant toutes choses contraires. Donné à Toulon en trois exemplaires originaux, le 5 février 2024, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre chancelier.

Dans le Christ,

+  Dominique Rey, Évêque de Fréjus-Toulon
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

2024A024/ Monsieur Hervé JUNKE, aumônerie de l’hôpital Léon-Bérard de Hyères


Lettre de nomination de Monsieur Hervé JUNKE à l’aumônerie de l’hôpital Léon-Bérard de Hyères.

Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Chapelain-Aumônier de l’hôpital « Léon-Bérard » de Hyères, Nous demande de vous nommer membre de l’aumônerie.

En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (curia pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.

Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’hôpitaux, l’office de chapelain est pourvu par la désignation d’un Modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui par-ticipent à l’exercice de cet office [« participationem in exercitio curiae pastoralis »].

Monsieur l’abbé Didier HASCOËT est le responsable canonique de l’aumônerie du centre hospitalier « Léon-Bérard » de Hyères, comme Modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.

En droit français, l’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements hospitaliers découle des dispositions de la circulaire DHOS/ P1 n° 2006-538 du 20 décembre 2006 relative aux aumôniers des établissements mentionnés à l’article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant les dispositions statutaires relatives à la fonc-tion publique hospitalière.

Au vu de ces normes, tant canoniques que de droit français, Nous vous NOMMONS AUMÔNIER (au sens du droit civil français) MEMBRE DE L’AUMÔNERIE DE L’HÔPITAL « LÉON-BÉRARD » DE HYÈRES, à compter du 1er janvier 2024 jusqu’au 31 décembre 2024, avec participation à l’exercice de la charge pastorale du Chapelain-Aumônier (au sens canonique), Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Modérateur de l’office.

Nonobstant toutes choses contraires.
Donné à Toulon, au siège de notre évêché, en deux exemplaires originaux, le 8 janvier 2024, avec effet rétroactif, sous Notre seing et Notre sceau et avec le contreseing de Notre Chancelier.

+  Dominique Rey, Évêque de Fréjus-Toulon
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

2024A128/ Abbé Reinaldo MARECOS BENITEZ, Vicaire de la paroisse de Saint-Cyr-sur-Mer & de la paroisse Saint-François-de-Sales de Bandol


Nous, François Touvet, par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique, Évêque coadjuteur de Fréjus-Toulon,

 Considérant les nécessités pastorales de la paroisse de Saint-Cyr-sur-Mer ;

  • Que l’abbé Reinaldo Marecos Benitez est prêtre, incardiné dans le diocèse de Fréjus-Toulon ;

Ayant entendu l’abbé Guillaume Cario, Curé de ladite paroisse et Doyen de Bandol ;

Vu les canons 545 à 547 du Code de droit canonique ;

Nommons, dans le doyenné de Bandol, l’abbé Reinaldo Marecos Benitez, Vicaire de la paroisse de Saint-Cyr-sur-Mer & de la paroisse Saint-François-de-Sales de Bandol

Nonobstant toute chose contraire.

Donné à l’Évêché de Toulon, le 31 janvier 2024, sous notre seing et notre sceau, avec le contreseing du chancelier de la Curie.

+  François TOUVET, Évêque coadjuteur
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

2024B067/ Madame Anne MARQUIS épouse CHATEAU, aumônier bénévole (chapelain) de la maison d’arrêt de Draguignan


Madame,

Monseigneur Claude Mino-Matot, Aumônier des prisons, en lien avec l’aumônier régional en titre, le diacre permanent du diocèse de Marseille, Jean-François Momberau, Nous demande de vous nommer Aumônier bénévole de la maison d’arrêt de Draguignan.

En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (cura pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.

Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’aumônerie de prison, l’office de chapelain est pourvu par la désignation d’un Modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis »] à l’exercice de l’office d’aumônier-chapelain (au sens canonique).

Monseigneur Claude Mino-Matot est le responsable canonique de l’aumônerie de la maison d’arrêt de Draguignan comme Modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.

En droit français, l’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements pénitentiaires découle des dispositions de l’art. 2 de la loi de 1905. Les textes de droit français déterminent les activités que l’aumônier ou les équipes d’aumônerie peuvent exercer dans le cadre de ces établissements (art. D 433, D 434, D 434-1 et D 437 du Code de procédure pénale).

Au vu de ces normes, tant canoniques que de droit français, et sous réserve que l’agrément administratif soit délivré, NOUS VOUS NOMMONS AUMÔNIER BÉNÉVOLE (au sens du droit civil français) DE LA MAISON D’ARRÊT DE DRAGUIGNAN, pour une durée 3 ans et CHAPELAIN (au sens canonique).

Vous devrez rendre compte annuellement de votre mission à l’aumônier diocésain de la pastorale des personnes détenues et de leurs familles.

Nonobstant toutes choses contraires.

Donné à Toulon en trois exemplaires originaux, le 19 février 2024, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre Chancelier.

Dans le Christ,

+  Dominique Rey, Évêque de Fréjus-Toulon
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

2024B074/ Monsieur Jean-Luc MAUDUIT, membre du CDAE


Nous, François Touvet, par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège Apostolique, Évêque coadjuteur du diocèse de Fréjus-Toulon ;

Considérant les canons concernant le Conseil Diocésain des Affaires Économiques (canons 492 à 494) précisant notamment la durée de nomination (5 ans reconductibles) ;

Considérant les précisions données pour le diocèse de Fréjus-Toulon (Directoire diocésain, titre I – 7 et annexes) ;

Nommons Monsieur Jean-Luc Mauduit, Membre du Conseil Diocésain pour les Affaires Économiques

À compter du 1er janvier 2024, pour une durée de cinq ans (terme au 31 décembre 2029) ;

M. Jean-Luc Mauduit prendra connaissance du document « compétences du Conseil Diocésain des Affaires Économiques ».

Nonobstant toute chose contraire.

 Donné en trois exemplaires originaux, à Toulon, au siège de notre Évêché, le 20 février 2023, sous notre seing et notre sceau, avec le contreseing de notre chancelier.

+  François TOUVET, Évêque coadjuteur
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

2024A127/ Abbé Thomas NGUYEN VAN KHANH, diacre au service de la paroisse de Carqueiranne


Nous, François Touvet, par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique, Évêque coadjuteur de Fréjus-Toulon,

 Considérant les nécessités pastorales de la paroisse Sainte-Marie-Madeleine de Carqueiranne ;

Nommons, dans le doyenné de Hyères, l’abbé Thomas Nguyen van Khanh, diacre au service de la paroisse Sainte-Marie-Madeleine de Carqueiranne

& lui accordons la faculté de recevoir l’échange des consentements des époux lors de la célébration des mariages ;

Nonobstant toute chose contraire.

Donné à l’Évêché de Toulon, le 30 janvier 2024, sous notre seing et notre sceau, avec le contreseing du chancelier de la Curie.

+  François TOUVET, Évêque coadjuteur
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

2024A126/ Abbé Richard QUIROGA SAMUIDO, diacre au service de la paroisse Saint-Nazaire de Sanary-sur-Mer


Nous, François Touvet, par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique, Évêque coadjuteur de Fréjus-Toulon,

 Considérant les nécessités pastorales de la paroisse Saint-Nazaire de Sanary-sur-Mer ;

Nommons, dans le doyenné de Bandol, l’abbé Richard Quiroga Samuido, diacre au service de la paroisse Saint-Nazaire de Sanary-sur-Mer

& lui accordons la faculté de recevoir l’échange des consentements des époux lors de la célébration des mariages ;

Nonobstant toute chose contraire.

Donné à l’Évêché de Toulon, le 31 janvier 2024, sous notre seing et notre sceau, avec le contreseing du chancelier de la Curie.

+  François TOUVET, Évêque coadjuteur
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

2024B019/ R. Père Jean-Louis THERON, administrateur de Bandol


Nous, François TOUVET, par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique, Évêque coadjuteur de Fréjus-Toulon,

 Considérant les nécessités pastorales de la paroisse Saint-François de Sales de Bandol ;

  • Que M. l’abbé Guillaume Cario, Curé de la paroisse voisine de Saint-Cyr-sur-Mer et Doyen de Bandol, est nommé ce jour Administrateur de la paroisse de La Cadière d’Azur ;

Vu les canons 539 et 540 du Code de droit canonique ;

Nommons, à compter de ce jour, le R.P. Jean-Louis Theron, Membre de la Société des Missions Africaines avec l’accord de son supérieur, Administrateur de la paroisse Saint-François de Sales de Bandol,

 en lieu et place de M. l’abbé Guillaume Cario.

 Enjoignons, enfin, l’impétrant à prendre connaissance des normes canoniques précitées ;

Nonobstant toute chose contraire.

Donné à l’Évêché de Toulon, le 12 février 2024, en trois exemplaires originaux, sous notre seing et notre sceau, avec le contreseing du chancelier de la Curie.

+  François TOUVET, Évêque coadjuteur
Par mandement, L’abbé Alexis Campo, Chancelier.

Faire défiler vers le haut